Québec plein air » Blogue plein air » Bien réagir face à un ours

Bien réagir face à un ours

Ours noir

Dans les forêts et parcs nationaux du Québec, la randonnée pédestre et le cyclisme sont des activités plein air très populaires. La faune et la flore y sont très présentes et il est important de connaître certaines règles de sécurité. Par exemple, sauriez-vous comment bien réagir face à un ours?

Les forêts québécoises abritent un grand nombre d'animaux sauvages. L'ours noir est l'un de ceux-ci. Il se promène un peu partout à la recherche de nourriture. Il se déplace bien sûr en forêt, mais aussi en bordure des sentiers achalandés et près de certaines villes et villages. L'ours noir ne recherche pas la présence des humains, mais parfois cela peut survenir. Bien réagir face à cet animal est important. Plusieurs comportements sont à éviter tandis que d'autres sont à privilégier et auront pour but d'éloigner l'animal en toute sécurité.

Pour éviter de rencontrer un ours noir

Afin d'éviter une rencontre avec un ours noir, il est conseillé de toujours emprunter des sentiers pédestres balisés, et ce, préférablement durant la journée. Signifier sa présence en faisant du bruit (parler, siffler, chanter, etc.), surtout près des étendues d'eau et des arbustes de petits fruits dont les ours raffolent, réduira vos chances d'en croiser un. Il est aussi préférable d'éviter les chemins pouvant révéler le passage d'un ours par des empreintes fraîches, des excréments, un sol creusé, des roches déplacées, des souches arrachées, etc.

Il est préférable de se tenir en groupe d'au moins 4 personnes et d'avoir en sa possession une bonbonne de gaz poivré et de savoir s'en servir. Cependant, bien réagir face à un ours évitera dans la plupart des cas son utilisation. L'humain n'est pas une proie pour l'ours, mais sa rencontre est une source de stress pour lui.

Comment réagir face à un ours

Lorsqu'un ours est en vue, il est conseillé d'interrompre la marche, de rester calme, de ne pas s'enfuir et avoir en main le gaz poivré. Si vous êtes avec des enfants, les tenir près du groupe et les informer de ne pas crier et de rester calme. S'enfuir à la course réveillera l'instinct de chasse de l'ours qui se mettra alors à votre poursuite. Si l'ours n'est pas conscient de votre présence, prendre doucement une autre direction sans faire de bruit. Si l'ours perçoit une menace, il peut simuler un assaut puis se retirer. Il est donc important de toujours rester calme (autant que possible) et de s'éloigner silencieusement.

En présence de l'humain, l'ours peut être sur la défensive. Il peut grogner et claquer des mâchoires. Tout mouvement saccadé ou des cris peuvent provoquer une attaque. Afin de bien faire sentir à l'ours qu'il est en présence d'un humain et non d'une proie, lui parler doucement, mais fermement rassurera l'animal. Il va peut-être se tenir debout sur ses pattes arrière en bougeant son museau pour identifier ce qui se trouve en face de lui. Il est alors conseillé de reculer lentement en prenant les enfants dans ses bras, s'il y a lieu, et de rester groupé. Puis, lentement, se diriger dans une autre direction. Dans la plupart des cas, l'ours fera de même.

Que faire en cas d'attaque

Il est très rare qu'un ours noir décide d'attaquer un humain. Dans une telle situation, il est recommandé de tout faire pour intimider l'animal en se montrant agressif en criant et en se servant du gaz, en brandissant une branche d'arbre ou en lançant des objets (roches) tout en reculant. Si l'ours persiste, il est conseillé de demeurer inerte à plat sur le sol face contre terre et les mains derrière la tête et la nuque. Maintenir cette position jusqu'à ce que l'ours abandonne. Surtout, ne pas fuir, car l'ours se mettra à votre poursuite.

Différences entre l'ours noir et le grizzli

Le grizzli et l’ours noir sont des espèces distinctes, mais il est parfois difficile de les différencier. À noter que le grizzli n'est pas présent au Québec. Ce dernier est plus présent dans les Rocheuses canadiennes, l'Ouest canadien et ailleurs en Amérique du Nord. Au Québec, c'est seulement l'ours noir qui est probable de rencontrer et bonne nouvelle, il s'agit de l'ours le plus petit et le moins menaçant des ours d'Amérique du Nord. Il existe plusieurs différences entre ces deux espèces d'ours au niveau de la taille, de la couleur, de la forme et des griffes. Par exemple, le grizzli porte une bosse bien visible au-dessus des épaules tandis que chez l’ours noir, la croupe est élevée, et il n’y a pas de bosse proéminente au-dessus des épaules.

Pour en savoir davantage

Cette chronique est inspirée d'une publication de Parcs Canada intitulée « Pour des déplacements sécuritaires au pays des oursOuvrir dans une nouvelle fenêtre ». Pour en savoir davantage sur le sujet, n'hésitez pas à consulter cet article. Vous y trouverez aussi des informations destinées aux campeurs. Lors d'une randonnée, toujours être conscient de la possibilité de rencontrer un ours. Même si une telle rencontre est peu probable, il vaut mieux prendre toutes les précautions pour l'éviter et de savoir comment réagir face à un ours, plutôt que d'improviser.

Publication : 2018-03-26

Partagez cette page!